Medecins du monde

Journée de Périnatalité à Gafsa

Journée de Périnatalité à Gafsa

Dans les gouvernorats de Gafsa et Sidi Bouzid, l’accès des femmes à des soins de santé maternelle et infantile de qualité n’est pas garanti. Pour améliorer l’accès à ce droit fondamental, Médecins du Monde met en œuvre depuis 2013 à Gafsa un projet d’approche participative pour une amélioration de l’accès aux soins.

Dans ce cadre, Médecins du Monde et son partenaire Sihatouna ont organisé une Journée Régionale de Périnatalité le 14 novembre 2017, visant à renforcer les capacités du personnel de santé et des sages femmes en particulier.

La journée a été introduite par la présentation du documentaire « Deguecha », où Médecins du Monde donne la parole aux femmes qui ont accouché dans les régions de Gafsa et Sidi Bouzid, à la maison ou à l’hôpital, ainsi qu’au personnel de santé, et interroge les enjeux du manque d’accès aux soins maternels et infantiles de qualité. Il soulève notamment les questions de l’isolement des femmes rurales, de leur manque de moyens financiers pour accéder aux services, et d’autre part du manque de ressources humaines et d’espace dans les hôpitaux. Des questions revenues tout au long des débats de la journée.

A travers le partenariat engagé entre la Faculté de Médecine de Monastir et Médecins du Monde, trois médecins universitaires de Monastir ont pu échanger sur leurs pratiques avec les prestataires de santé de Gafsa. Madame Sana El Mhamdi, professeur en médecine communautaire, a présenté l’intérêt du suivi des indicateurs de la natalité et du suivi prénatal, pour comprendre les tendances démographiques et évaluer la qualité du suivi périnatal des parturientes, à travers l’exemple du suivi des indicateurs effectué à Monastir entre 1994 et 2013.

Par la suite, la question de la responsabilité médico-légale des sages-femmes, qui encourent en cas d’erreur médicale des sanctions disciplinaires, civiles voire pénales, a été présentée par Monsieur Nidhal Haj Salem, médecin légiste. Au cours de la discussion, les sages-femmes de Gafsa ont rappelé que les responsabilités légales qu’elles endossent sont souvent supérieures à celles prévues par leur métier, du fait de l’absence de médecins pour prendre les décisions.

Enfin, Madame Olfa Zoukar, gynécologue, a présenté les techniques de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus. L’occasion de souligner l’importance de former les femmes à l’autopalpation pour détecter les nodules, mais aussi de revenir sur le manque d’équipements et de spécialistes à Gafsa pour suivre le protocole de prévention de ces cancers, qui touchent de plus en plus de femmes, à un âge de plus en plus précoce.

L’allaitement maternel en chute libre, des conséquences graves pour la santé de la mère et de l’enfant.

L’augmentation du nombre de cancers du sein en Tunisie s’explique en partie par la diminution catastrophique de l’allaitement maternel, a rappelé Madame Raoudha Turki, pédiatre et experte en counseling en allaitement maternel auprès de l’OMS et de l’NICEF. En effet, l’allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois du bébé, préconisé par l’Organisation Mondiale de la Santé parce que très bénéfique pour la santé de la mère et de l’enfant, atteint les proportions alarmantes de 8% au niveau national, et 2% dans le Nord-Ouest. Un chiffre très faible qui s’explique par le poids de la publicité faite par les laboratoires de lait industriel et la mauvaise image de l’allaitement au sein qu’ils véhiculent.

Pourtant, pour la mère, en plus de favoriser le lien affectif avec le bébé, l’allaitement prévient le cancer du sein, réduit le risque d’hémorragie du post-partum et favorise le retour de l’utérus à sa taille normale. Pour le bébé, le lait maternel contient des nutriments essentiels qui ne sont pas assimilables dans le lait artificiel, et permet la prévention du diabète et des maladies cardio-vasculaires.

L’allaitement est un enjeu incontournable pour la santé de toute la population, et le rôle des sages-femmes est donc primordial pour sensibiliser les femmes à ses bienfaits, dès la naissance du bébé.

root