Medecins du monde

Lutte contre les violences faites aux femmes

LA SITUATION

D’après l’enquête nationale sur les violences à l’égard des femmes en Tunisie réalisée en 2010, 72% des femmes âgées de 18 à 64 ans dans le Sud-Ouest de la Tunisie ont déclaré avoir subi des violences physiques, sexuelles, psychologiques et/ou économiques au cours de leur vie. C’est bien plus que la moyenne nationale, déjà alarmante, de 47,6 %.

Seules 17% déclarent porter plainte, et pour cause : 73 % des femmes interrogées déclarent ne rien attendre des structures et services en place.

NOTRE ACTION

Présents à Gafsa dans le cadre du projet d’approche participative pour la santé (lien vers Gafsa), depuis 2013, Médecins du Monde a constaté le manque de services offerts aux femmes victimes de violences, et le manque de coordination des institutions publiques et associatives concernées par cette problématique.

Avec le soutien de Danner, ce projet a permis de renforcer les capacités des prestataires de services des institutions et des associations à travers plusieurs  formations sur les techniques d’écoute, d’ accueil et de prise en charge des femmes victimes de violence. La mise en réseau des différents acteurs a été améliorée à travers une journée thématique « Coordonner pour rompre le cycle de la violence faites aux femmes » où tous les acteurs institutionnels, associatifs ont participé à mettre en place avec une approche participative un plan stratégique d’amélioration de la prise en charge des femmes victimes de violence dans le gouvernorat de Gafsa.

Afin de garantir aux femmes victimes de violence un accès à leurs droits, et en partenariat avec l’association danoise Danner, nous avons élaboré un guide sous forme de cartographie des services d’écoute, d’orientation et d’hébergement ainsi que des services sanitaires, sociaux et juridiques offerts par les structures publiques et les associations disponibles dans le gouvernorat de Gafsa.

201708, photographer Kristof Vadino, MDM, Tunesie, Tunis, lokalen MDM, migranten en vluchtelingen

La violence contre les femmes concerne toutes les femmes, qu’elles soient tunisiennes ou migrantes, urbaines ou rurales, adultes ou enfants.

En Tunisie, les migrantes que nous accompagnons déclarent souffrir de discriminations multiples, basées sur le genre, sur l’origine, sur la couleur de peau, qui mènent à des violences physiques, psychologiques, sexuelles et/ou économiques. Médecins du Monde lutte contre ces violences en dépistant les victimes et en leur fournissant des services médico-psychosociaux, mais aussi en formant et en sensibilisant les institutions publiques et la société civile, pour un changement de regard.

ban-de-page-vibe

Bribes de vies

Découvrez les témoignages des migrants que nous accompagnons

Dans les régions reculées de Tunisie, notamment à Gafsa et Sidi Bouzid, les femmes ne sont pas épargnées par les violences, qu’elles soient économiques, physiques, psychologiques ou sexuelles. Notre approche d’amélioration de l’accès à la santé sexuelle et reproductive est globale et vise à faire reculer ces violences, exacerbées par la pauvreté et l’isolement.

SBZhopital-®ageroueslati

Deguecha

Découvrez les défis de l'accouchement à Sidi Bouzid et Gafsa

En savoir plus sur nos projets

Démocratisation des soins à Gafsa

Démocratisation des soins à Gafsa

Démocratisation de la santé à Sidi Bouzid

Démocratisation de la santé à Sidi Bouzid

Santé des migrants

Santé des migrants